Buffet froid. Cartes et cadavres exquis

L’extraordinaire première scène de Buffet Froid (B. Blier) est la seule du film qui soit précisément localisée et la seule à mettre en scène des cartes, celles de la station RER de la Défense. Elle est pourtant aussi énigmatique que l’ensemble du film. /\ In Buffet Froid (B. Blier’s movie), the first scene is the only one to be precisely localized and the only one to display maps, those of the RER train station of La Défense. However, the scene is as enigmatic as the whole movie.

Publicités
Flic ou voyou / 3e carte

Flic ou Voyou (Georges Lautner) – Les cartes du commissariat de Nice – 3/3

Spécimen : Dans les commissariats de police, la carte est un élément courant, voire incontournable… et de fait, au cinéma, un accessoire de décors indispensable ! Dans le commissariat de Nice recréé dans Flic ou Voyou, on en compte pas moins de 3 ! Ici celle qui se trouve dans ce qui pourrait être un…

Flic ou voyou / 1e carte

Flic ou Voyou (Georges Lautner) – Les cartes du commissariat de Nice – 1/3

Spécimen : Dans les commissariats de police, la carte est un élément courant, voire incontournable… et de fait, au cinéma, un accessoire de décors indispensable ! Dans le commissariat de Nice recréé dans Flic ou Voyou, on en compte pas moins de 3 ! Voici celle qui se trouve dans le bureau du commissaire Grimaud…

Comparaison des photographies en fonction de la version de l'oeuvre (Annual rings, D. Oppenheim, 1968)

Annual Rings – Dennis Oppenheim (1968)

Annual Rings (1968), œuvre de Dennis Oppeheim exposée au musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole (MAMC+) jusqu’au 8 avril a toute sa place dans la collection de (e)space & fiction. /\ Annual Rings (1968), a work of Dennis Oppeheim exhibited until April 8th at the Museum of Modern and Contemporary Art of Saint-Étienne Métropole (MAMC +) has to be in (e)space & fiction.

Un film-géographe. La vie privée de Sherlock Holmes par Billy Wilder

Troisième et dernier billet consacré au n° 2 de la revue de cinéma Cinétrenss sur cinéma et cartographie : une analyse de la géographie singulière La vie privée de Sherlock Holmes, chef d’œuvre abîmé de Billy Wilder. /\ Third and last post dedicated to the issue #2 of the Cinema Journal Cinétrens about cinema and mapping : an analysis of the singular geography of Billy Wilder’s broken masterpiece : The Private Life of Sherlock Holmes.