Les terres du couchant de Julien Gracq: une géographie inversée de la menace / An Inverse Geography of the Threat

En 2014, les éditions José Corti ont édité Les terres du couchant, un récit inédit de Julien Gracq alias Louis Poirier (1910-2007). L’auteur avait rédigé cette œuvre entre le Le Rivage des Syrtes (1951) et Un balcon en forêt (1958). Mais il considérait qu’elle n’était pas achevée. ./\ In 2014, Editions José Corti published Les terres du couchant, an unpublished story of Julien Gracq alias Louis Poirier (1910-2007). The author wrote this text between Le Rivage des Syrtes (1951) and Un balcon en forêt (1958). But he considered it as uncompleted.

Citation : « Si seulement Bergotte les eût décrits dans un de ses livres »

Aller aux Champs-Élysées me fut insupportable. Si seulement Bergotte les eût décrits dans un de ses livres, sans doute j’aurais désiré de les connaître, comme toutes les choses dont on avait commencé par mettre le «double» dans mon imagination. Elle les réchauffait, les faisait vivre, leur donnait une personnalité, et je voulais les retrouver dans…

L’étoffe des cartes / Maps made up out of Whole Cloth

Dans le film Diamants sur canapé Holly tricote un objet aux formes curieuses. Serait-ce le plan d’un ranch  » ? Et si un fil invisible reliait carte et tricot ? /\ In the movie Breafkfast at Tiffany’s Holly is knitting an indistinct object, a ranch perhaps ? And if an invisible thread were connecting maps and knitting?

Week-end à Zuydcoote de Henri Verneuil ou quand la carte trahit / Betrayed by a Map

Dans « Week-end à Zuydcoote » de H. Verneuil, une carte utilisée pour montrer l’avancée des troupes allemandes et l’encerclement des troupes alliées, trahit la date de réalisation du film /\ In « Week-end à Zuydcoote » by H. Verneuil, , a map used to show the advance of the German troops and the encirclement of the Allied troops, betrays the date of realization of the film