Archive

Archives d’Auteur

Michel Butor, la carte de L’Emploi du temps / The Map of Passing Time

29 août 2016 2 commentaires

bleston-plan-edt-butorPour rendre hommage à Michel Butor, le plus géographe des écrivains, éternel nomade parti définitivement la semaine dernière, nous reproduisons la carte qu’il a dessinée en frontispice de son roman L’Emploi du temps, paru en 1956. Elle représente Bleston, ville anglaise fictive, inspirée de Manchester, où Butor passa deux ans comme lecteur de l’université en 1951-1953. D’apparence anodine, comme ces plans de villes des guides touristiques de l’époque, la carte semble là pour préciser les lieux de l’action du livre, comme dans certains romans d’aventure ou policier. Les lieux de la fiction sont bien là : la gare où le héros Jacques Revel arrive, les deux logements qu’il a occupés successivement, le bureau où il travaille chez Mattews and Sons. Pourtant, son étrangeté apparaît dès qu’on la regarde de plus près.

To pay tribute to Michel Butor, one of the most geographers among writers and eternal nomad who left us last week, we reproduce the map he drew as a frontispiece for his novel Passing Time, published in 1956. It represents Bleston, a fictional English city, inspired by Manchester where Butor spent two years as a lecturer in 1951-1953. Perfectly mundane at the first glance, analog to these city plans of the tourist guides of the time, it seems to have the function to help the reader to follow the action of the book, as the maps published  in some adventure or detective novels. The places of fiction are there: the station where Jacques Revel, the narrator, arrives at the beginning, the both housing he had, the Matthews and Sons building where he worked and all the others. But the strangeness of the map appears as soon as one looks closer to it.

Read more / Lire la suite

House of Cards, un cas d’épure cartographique

19 juillet 2016 1 commentaire

HouseofcardsS2ep102A  moving dot flashing on a map to signal that a person is tracked has become a cliche of  crime and mystery TV series. With the short final plan of the 10th episode of the second season, House of Card proposes something new and original. 

Un point clignotant sur une carte et se déplaçant à l’écran pour signaler qu’un individu est pisté à son insu est devenu un plan cliché des séries policières ou d’espionnage. Dans le plan final très court de l’épisode 10 de la saison 2, la série House of Card  renouvèle la figure d’une manière originale.

Read more / Lire la suite

The « Plan » of the Book /Le « plan » du livre. La cache (Boltanski)

16 avril 2016 1 commentaire

Batman Moved House to Detroit, Come and Visit / Batman a déménagé à Détroit, passez le voir.

uterFor the release of Zack Snyder’s movie, Batman v Superman: Dawn of Justice, Google and Warner have teamed up to propose a tour in the secret base of Batman with Street View. You know now where Bruce Wayne lives. If you are passing by, give a try to the Batmobile. Some saw the residence closer to New York, but it seems that the new franchise has decided to move Gotham City near Detroit, where the movie was shot. An application exists for visiting the places of the movie. Let’s hope it will help the city to recover … Another geographical controversy is rising about the proximity of Metropolis and Gotham City and the level of mutual knowledge between the two superheroes, tricky point we leave to experts.

Finally is this a materialization of fiction ? The debate remains open.

 

 

A l’occasion de la sortie du film  de Zack Snyder Batman v Superman : L’Aube de la Justice, Google et la Warner se sont associés pour proposer une visite de la base secrète de Batman dans Street View (ci-dessus). Vous savez maintenant où vit Bruce Wayne, et si vous passez par là, essayez la Batmobile ! Certains sont sceptiques. Pour eux la résidence se situait plus près de New-York, mais la nouvelle franchise semble avoir décidé de déplacer Gotham City à Détroit où a été tourné le film. Il existe même une application pour visiter les lieux du tournage. Souhaitons que cela aide la ville à se relancer … Une autre controverse géographique se développe à propos de la proximité de Metropolis et Gotham City et du niveau d’interconnaissance des deux superhéros. Nous laisserons de plus férus que nous en discuter.

Enfin, s’agit-il d’une matérialisation de la fiction ? Le débat est ouvert.

 

Read more / Lire la suite

Le passe muraille. Marcel Aymé

28 novembre 2015 1 commentaire

Local Materialization of Fiction:  ‘Le passe muraille’ (Pass through the wall) is a short story of Marcel Ayme published in 1943. It depicts « an excellent man named Dutilleul who
had the singular gift to pass through walls without any trouble. He was a third class employee at the Ministry of Registration and wore a pince-nez and a small black goatee. » The action takes place in Montmartre’s rue Norvins, 18th arrondissement, not far from where Marcel Ayme lived.

Place Marcel Ayme, located at the end of rue Norvins, houses a statue by Jean Marais, representing a man emerging from a wall. The features of the statue represent the writer rather than the fictional character.

Matérialisation locale de la fiction: Le Passe-muraille est une nouvelle de Marcel Aymé publiée en 1943. Elle met en scène « un excellent homme nommé Dutilleul qui possédait le don singulier de passer à travers les murs sans en être incommodé. Il portait un binocle, une petite barbiche noire, et il était employé de troisième classe au ministère de l’Enregistrement. » L’action se déroule rue Norvins, à Montmartre, dans le 18e arrondissement, non loin de là où habitait Marcel Aymé.

La place Marcel-Aymé, située à l’extrémité de cette rue, accueille une statue réalisée par Jean Marais, représentant le personnage emprisonné dans un mur, auquel il prête les traits de Marcel Aymé.

Billet original par M. Dubreuil

Reference/Référence

  • Work Title/Titre de l’oeuvre : Le passe muraille
  • Author/Auteur : Marcel Aymé
  • Year/Année : 1943
  • Field/Domaine : Literature/Littérature
  • Type : Sculpture
  • Edition :
  • Language/Langue : French
    • Materialization/Matérialisation: Sculpture
    • Location in work/localisation dans l’œuvre :
    • Geographical location/localisation géographique :
    • Flickr Set/Album :
    • Flickr Galleries/Expos :
    • Google StreetView
    • Remarks/Notes :

Traces de films en Campanie : 1) Le facteur à Procida

20 août 2015 1 commentaire

ProcidafilmThis post about Procida, a small island in the Bay of Naples, is the first of three dedicated to relations between places and cinema written after a trip through Campania.

Ce petit tour sur l’île de Procida, dans la baie de Naples, inaugure une série de trois billets tirés d’un voyage en Campanie, qui décrivent autant de cas différents sur les liens entre lieux et cinéma.

Read more / Lire la suite

« Paysages in situ ». Où se trouvait l’artiste ? / Where Was the Artist ?

29 juin 2015 1 commentaire

paysage-in-situHere are a game and a smartphone application proposed by the CAUE of Isère.  The goal is to find the exact location where the artist was standing when he painted or photographed a scenery shown in the works of several museums of Dauphiné. Then people are invited to produce  replicas of the work from this point of view , drawing, photograph , or even a Street View screen. The proposals will be presented in an exhibition from 15 September to 31 October 2015 at the Museum of Grenoble and at the Hébert Museum. Finally, in Autumn 2016, a bench will be located precisely at the  precise location issued of the collaborative process. It will be possible to check there on a tablet or smartphone information about the work and copies of participants.

Andréa Bosio-2b

Ce jeu proposé par le CAUE de l’Isère et associé à une application sur Smartphone consiste à retrouver la position exacte où se tenait l’artiste lorsqu’il a peint ou photographié un paysage représenté sur les tableaux des Musées de Grenoble et du Dauphiné et de réaliser à partir de ce point de vue une réplique du tableau, au moyen d’une photographie, d’un dessin ou d’une vue Street View. Les propositions seront présentées lors d’une exposition du 15 septembre au 31 octobre 2015 au musée de Grenoble et au musée Hébert. Enfin, à l’automne 2016, un banc sera implanté très précisément à la localisation issue du processus collaboratif. Il sera possible de consulter in situ sur sa tablette ou sur son téléphone des informations sur l’œuvre et les copies des participants.