Painted maps by Qiu Zhijie / Les peintures cartographiques de Qiu Zhijie

« Every one is a cartographer » by Qiu Zhijie

The exhibition Eldorama helded at the Tripostal in Lille for a few more days, gives us the opportunity to discover one of the monumental maps painted by the Chinese artist Qiu Zhijie, in which he aims to tell us about the history and the contempory issues of Cartography.

L’exposition Eldorama au Tripostal de Lille propose encore pour quelques jours de découvrir l’une des cartes monumentales peintes par l’artiste chinois Qiu Zhijie, qu’il consacre pour l’occasion à l’Histoire et à l’actualité de la Cartographie. English Français Reference

English (Note : the illustrations are in the French text below)

A prolific and confirmed artist, and a professor at the Beijing Academy of Fine Arts, Chinese artist Qiu Zhijie is keen to confront tradition and modernity in every facet of his work. His inspirations draw as much from classical Chinese calligraphy and painting as from new technologies (Qiu collaborates with the Hyundai research laboratory in the field of Artificial Intelligence).

For the past 10 years, he has devoted himself more particularly to a series of cartographic works, made with brush and ink on large rolls of silk or white paper. These large-format paintings, mostly monochrome, give the viewer the illusion of consulting ancient maps of a possible New World, made up of unknown continents and archipelagos with rugged landscapes, surrounded by rough seas and sometimes populated by sea monsters. We distinguish here a lake, there a river, a road, a railroad …

But if we look more closely to the toponyms (scripted in both Chinese and English) that come to annotate these places, we understand very quickly that the ambition of Qiu Zhijie goes far beyond the simple graphic transcription of an imaginary world with wacky coastlines and strange country names (as is the case for the series « Maps » by the Belgian artist Wim Delvoye). Here, the place names are not fictitious, but instead refer to well-known personalities, real places, existing brands, historical events or real facts.

Each Qiu Zhijie’s map actually explores a given subject (biotechnologies, Chinese contemporary art, globalization …), by listing many of its aspects, (whether scientific, political, philosophical, historical or even mythological) and by associating them through a personal geography. Each map thus brings together ideas, facts or concepts around the same theme through both spatial and pictorial relationships, in the manner of the famous Map of Tendre (or more recently the funny map « welcome in macronia »). In this, this series of paintings is based on the topological principle of mind maps, which Qiu Zhijie admits to regularly use with his students to list, organize and share ideas and knowledge. For him, cartography is first and foremost a great tool to apprehend the world as it is and as it evolves.

« For me, maps are a source of knowledges, » said Qiu Zhijie in an exhibition at St. Croix Crossing in Nantes. « A knowledge that does not come from the ground but from the surface, giving you the view of a bird. You can move these knowledges on a flat surface to understand the correlations between them. Things are not taken for what they are but for their relationship to each other. Mapping is a modus operandi by which the integrity of the world can be reconstructed as correlations between all parties are clarified. » (Quoted by the site Asialyst – Léo de Boisgisson – 14/02/2019)

« Nowadays we get information from the internet, and all this information is fragmented, so we need to have the whole sense to understand where we are. […] Mapping is really like children playing with toy bricks. (They) try to set up something, try to set up this relationship (between things). When you have the relationship, you really understand where you are and the world you’re living in. » ( quoted by CNN in 2017 as part of an exhibition at the Guggenheim Museum in New York)

Qualified as « encyclopedic » artist by some of his friends, Qiu Zhijie fully assumes the scholarly, even universalist ambition of his work. His last exhibition at the Ullens Center for Contemporary Art (UCCA) in Beijing in early 2019 was entitled « Mappa Mundi », a reference to the works of European cartographers of the Middle Ages and early of the Renaissance and their thirst for knowledge.

For the French public, it is still possible to discover one of these monumental works in the Tripostal of Lille as part of the exhibition Eldorama (until 1 September 2019), entitled « One has to wander through all the outer worlds to reach innermost shrine at the end « , whose central theme is the history and timeliness of Cartography ! The opportunity to measure the extent of knowledge and dexterity of this talented artist …

Français

Tattoo II (1994)

Tattoo II (1994)

Artiste prolifique et confirmé, par ailleurs professeur à l’Académie des Beaux Arts de Beijing (Pékin), le chinois Qiu Zhijie ne cesse de confronter tradition et modernité dans toutes les facettes de son travail. Ses inspirations puisent aussi bien dans la calligraphie et la peinture classique chinoises que dans les nouvelles technologies (Qiu collabore notamment avec le laboratoire de recherche Hyundai dans le domaine de l’Intelligence Artificielle).

Depuis 10 ans, il se consacre plus particulièrement à une série d’oeuvres cartographiques, réalisées au pinceau et à l’encre sur de grands rouleaux de soie ou de papier blanc. Ces peintures grand format, la plupart du temps monochromes, donnent au spectateur l’illusion de consulter des cartes anciennes d’un possible Nouveau Monde, formé de continents et d’archipels inconnus aux paysages accidentés, entourés de mers agités et parfois peuplés de monstres marins. On distingue ici un lac, là un fleuve, une route, une voie de chemin de fer…

Qiu Zhijie à l'oeuvre / Qiu Zhijie at work

Qiu Zhijie à l’oeuvre / Qiu Zhijie at work (ABC News)

Mais dès lors que l’on s’intéresse aux multiples toponymes (inscrits à la fois en chinois et en anglais) qui viennent annoter ces lieux, on comprend très vite que l’ambition de Qiu Zhijie va bien au-delà de la simple retranscription graphique d’un monde imaginaire aux contours plus ou moins farfelus et aux sonorités étranges (comme c’est par exemple le cas pour la série « Maps » de l’artiste belge Wim Delvoye). Les toponymes n’ont en effet ici rien de fictif mais renvoient aux contraire à des personnalités, des lieux, des marques, des évènements ou des faits bien réels.

Car chaque carte de Qiu Zhijie explore en réalité un sujet donné (les biotechnologies, l’art contemporain chinois, la globalisation…), dont elle énumère différents aspects connus, (qu’ils soient scientifiques, politiques, philosophiques, historiques ou même mythologiques) en les associant à travers une géographie personnelle. Chaque carte traduit ainsi des rapprochements d’idées, de faits ou de concepts autour d’une même thème par des relations à la fois spatiales et picturales, à la manière de la célèbre carte du pays de Tendre (ou plus récemment la carte de la macronie). En cela, cette série de peintures reprend le principe topologique des cartes mentales (« mind maps« ), dont Qiu Zhijie reconnaît volontiers avoir régulièrement recours auprès de ses étudiants, afin de lister, organiser et partager idées et connaissances. Car pour lui, la cartographie reste d’abord un formidable outil pour appréhender le Monde tel qu’il est et tel qu’il évolue.

« Pour moi, les cartes sont une source de connaissances, soulignait Qiu Zhijie dans le cadre d’une exposition au passage Sainte-Croix à Nantes. Une connaissance qui ne provient pas du sol mais de la surface, vous donnant le point de vue d’un oiseau. Vous pouvez ainsi déplacer ces connaissances sur une surface plane afin de comprendre les corrélations entre elles. Les choses ne sont pas prises pour ce qu’elles sont mais pour leur relation entre elles. La cartographie est un modus operandi par lequel l’intégrité du monde peut être reconstruite à mesure que les corrélations entre toutes les parties sont élucidées. » (cité par le site Asialyst – Léo de Boisgisson – 14/02/2019)

« De nos jours, nous recevons en permanence de l’information depuis Internet et cette information est fragmentée. Donc nous devons trouver un sens général pour savoir où nous sommes. […] La cartographie est comme un jeu de briques auquel jouent les enfants. Ils essaient d’assembler ces briques et d’établir des relations entre elles. Quand on réussit à établir des relations entre les choses, on comprend vraiment où on est et on comprend le monde dans lequel on vit. » (cité par CNN en 2017 dans le cadre d’une exposition au musée Guggenheim de New York)

Qualifié par certains de ses amis d’artiste « encyclopédique », Qiu Zhijie assume pleinement l’ambition savante, voire universaliste, de son travail. Sa dernière exposition à l’Ullens Center for Contemporary Art (UCCA) à Pékin, au début de l’année 2019, s’intitulait d’ailleurs « Mappa Mundi« , en référence aux travaux des cartographes européens du Moyen-Âge et du début de la Renaissance et à leur soif de connaissances.

Pour le public français, il est encore possible de découvrir l’une de ses oeuvres monumentales au Tripostal de Lille dans le cadre de l’exposition Eldorama (jusqu’au 1er septembre 2019), intitulée « One has to wander through all the outer worlds to reach innermost shrine at the end » (« Il faut parcourir tous les mondes extérieurs pour atteindre finalement le sanctuaire le plus profond« ), et dont le thème central porte sur l’histoire et l’actualité de la Cartographie ! L’occasion de mesurer l’étendue des connaissances et la dextérité de cet artiste talentueux…

One has to wander through all the outer worlds to reach innermost shrine at the end - 1/5One has to wander through all the outer worlds to reach innermost shrine at the end - 2/5One has to wander through all the outer worlds to reach innermost shrine at the end - 3/5One has to wander through all the outer worlds to reach innermost shrine at the end - 4/5One has to wander through all the outer worlds to reach innermost shrine at the end - 5/5

Reference/Référence

  • Work Title/Titre de l’œœuvre: Expositions variées
  • Author/Auteur : Qiu Zhijie
  • Year/Année : 2010-2019
  • Field/Domaine : Art
  • Type : divers
  • Edition/Production :
  • Language/Langue :
  • Geographical location/localisation géographique :
  • Remarks/Notes:
    • Machinery/Dispositif : peinture à l’encre
    • Location in work/localisation dans l’œ’oeuvre :
    • Geographical location/localisation géographique :
    • Remarks/Notes :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.