Voyages à Twin Peaks 25 ans après / Travel to TwinPeaks 25 years after

(Source Wikipedia)

A l’occasion de la diffusion de la troisième saison de la série télévisée Twin Peaks, réalisée par David Lynch, plusieurs ouvrages ont été publiés. Parmi ceux-ci, nous présentons Voyages à Twin Peaks d’Axel Cadieux (éditions capricci). Cet ouvrage revient sur les 25 ans pendant lesquelles cette série est devenue une référence majeure dans le genre des séries télévisées. Il évoque aussi la géographie de la série et certains des dispositifs spatiaux utilisés par le réalisateur.

On the occasion of the broadcast of the third season of the television series Twin Peaks, directed by David Lynch, several books have been published. Among these, we present Voyages à Twin Peaks by Axel Cadieux (capricci editions). This book looks back on 25 years during which this series has become a major reference in the genre of television series. It also evokes the geography of the serie and some of the spatial devices used by the director.

Français English Reference

Français

Nous avons déjà évoqué ici la série télévisée Twin Peaks, réalisée par David Lynch et dont les deux premières saisons furent diffusées aux Etats-Unis entre le 8 avril 1990 et le 10 juin 1991, avant de l’être ailleurs dans le monde. A la fin de la deuxième saison, le personnage de Laura Palmer annonce son retour dans 25 ans. C’est précisément ce qui est arrivé. Après une longue interruption, et même s’il n’avait pas prévu initialement de tourner une suite aux deux premières saisons, David Lynch a réalisé la troisième saison, dont les deux premiers épisodes ont été présentés en mai 2017 au Festival de Cannes. Cette troisième saison a été récemment diffusée sur Canal +.

Dans Voyages à Twin Peaks, Axel Cadieux relate l’histoire de la série. Il a rencontré plusieurs des acteurs ainsi que des fans de la première heure qui se sont pris de passion depuis qu’ils ont découvert le premier épisode.

Dans son ouvrage, Axel Cadieux évoque aussi la « carte » que nous avions présentée dans notre précédent billet sur Twin Peaks, qui a été dessinée par David Lynch et Mark Frost pour convaincre les producteurs d’ABC de financer le premier pilote de la série en 1988.

Axel Cadieux raconte ainsi son entretien avec Mark Frost « David a alors dessiné une carte d’une petite ville, sur un bout de tissu, pour la montrer à Chad [Hoffman,à l’époque vice-président du développement des séries dramatiques à ABC] (…). Quand on a vendu le show, on l’a fait agrandir et David me l’a offerte un jour pour mon anniversaire. Elle est encadrée, dans le couloir après mon bureau. C’est un dessin historique. C’est Twin Peaks ». La carte est bel et bien là, sous verre, sereine et imposante. Un chemin de fer s’engouffre entre deux sommets baptisés « Blue Mountain Pike » et « White Tail Mountain », surplombant les « Pearl Lakes » et autres « Ghostwood National Forest ». Sombre et inquiétant, le croquis préfigure déjà ce qui deviendra, quelques mois plus tard, un phénomène national et un tournant dans l’histoire de la télévision. ». Cette carte apparaît dans l’un des épisodes de la première saison de la série.

Depuis le succès de la série, de nombreux dessins et cartes ont été réalisés. On en trouve un florilège ici. Parmi les cartes et dessins visibles sur ce site, on retrouve le dessin de David Lynch annoté avec la localisation des principaux lieux visibles dans la série.

D’autres cartes et plans sont disponibles sur le site mentionné, notamment ceux d’un guide de découverte de la région où a été tournée la série, publié en 1991 et co-écrit par David Lynch,  Mark Frost et Richard Saul Wurman. Dans cet ouvrage, on trouve notamment ces trois cartes, montrant à trois échelles différentes, les lieux de la série.

Cette carte et ce distancier donnent l’illusion que Twin Peaks est une localité réelle située dans l’état de Washington, juste à la frontière avec la Colombie Britannique au Canada.

Cette seconde carte permet de situer les principaux lieux de la série dans les environs de la cité de Twin Peaks.

Enfin, ce plan de Twin Peaks localise tous les lieux principaux de la série.

Ce guide de référence illustre parfaitement le fait que la série se déroule dans des espaces multiscalaires, entre lesquels le réalisateur insère l’intrigue et oblige le spectateur à passer d’une échelle à l’autre, comme il l’oblige à aller et venir en permanence entre le présent et le passé.

Il existe un jeu de plateau japonais appelé Le jeu des Twin Peaks, dont le plateau est clairement une combinaison des deux précédentes cartes du guide mentionné et qui tente de superposer deux des échelles spatiales de la série.

Toujours sur le site Internet indiqué ci-dessus, on peut voir le dessin découvert dans le dernier épisode par le député Andy Brennan dans la caverne Owl, située au nord-est de Twin Peaks. Il s’agit d’un pétroglyphe, probablement dessiné par les Amérindiens, sur lequel on peut voir :

  • deux personnages humains, l’un grand et l’autre petit
  • deux montagnes
  • une chute d’eau
  • un lac
  • plusieurs cercles, l’un étant le soleil et l’autre la lune
  • certains des cercles sont des planètes, mais d’autres sont une superposition de symboles astrologiques de Jupiter et de Saturne
  • un cercle de 12 arbres
  • une flaque d’huile près du cercle d’arbres
  • un feu avec un symbole de l’anneau à l’envers
  • des traits et des flèches.

L’agent spécial Dale Cooper apprend qu’en superposant ce dessin et la carte de Twin Peaks, en particulier les plans d’eau, on peut déduire l’entrée de la loge noire (celle des ténèbres et du mal), par opposition à la loge blanche (celle de la bonté). Les loges semblent être connectées à travers la chambre rouge vue par l’agent Cooper dans un rêve, où il se voit 25 ans plus âgé assis sur une chaise. Le policier amérindien Hawk affirme que les Loges sont issues de la mythologie de son peuple. L’entrée de la loge noire se trouve à Glastonbury Grove, le cercle des 12 arbres sycomores sur le pétroglyphe.

Dans l’ouvrage d’Axel Cadieux, on apprend que David Lynch se serait peut-être inspiré d’un faits divers survenu en 1974 à Twin Peaks en Californie. C’est ce que pense Harry E. Teter, l’un des protagonistes de cette affaire. Le réalisateur, qui vivait en Californie au moment des faits et aurait pu les découvrir dans les media de l’époque, aurait alors déplacé les lieux de la série près de Seattle, à plusieurs milliers de kilomètres de là. Les faits dont il se serait inspiré sont très similaires à ceux de la série. Ils ont été racontés par Harry E. Teter dans son livre « Twin Peaks: The True Story », paru en 2015.

Le 31 octobre 2017 Mark Frost, le co-scénariste de la série, publie « Twin Peaks. The final dossier » aux éditions Flatiron Books. Pour l’instant, David Lynch n’a pas annoncé de nouvelle saison…mais peut-être que dans 25 ans…

Reference/Référence

  • Work Title/Titre de l’œuvre : Twin Peaks saison 3 (Twin Peaks : the return)
  • Author/Auteur : David Lynch et Marck Frost
  • Year/Année : 2017
  • Field/Domaine : Cinéma
  • Type : Série télévisée
  • Edition/Production : Sabrina S. Sutherland
  • Language/Langue : Français et autres
  • Geographical location/localisation géographique : Lieux imaginaires dans l’état de Washington (Etats-Unis)
  • Remarks/Notes:
    • Machinery/Dispositif : Cartes et plans
    • Location in work/localisation dans l’œuvre :
    • Geographical location/localisation géographique :
    • Remarks/Notes :

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.