Non ho sonno / Le sang des innocents / Sleepless – Argento

Police captain Moretti's map / La carte du Commissaire Moretti

Police captain Moretti’s map / La carte du Commissaire Moretti

Non ho sonno (Sleepless) is  a 2001 Italian  giallo film directed by Dario Argento. Seventeen years ago, in Turin, Italia, Giacomo’s mother  was murdered. The alleged murderer was found dead and  the investigation was closed. Unfortunately, a serial killer sows again terror in a same way, leaving small paper animal figurine by the side of bodies. Police captain Ulysse Moretti (Max von Sydow), formerly in charge of the investigation, is back in action, with the help of Giacomo. We are here interested in the spatial machinery used by Moretti to lead its investigation.

Non ho sonno (Le sang des innocents) est un film, un giallo, italien réalisé en 2001 par Dario Argento. Il y a 17 ans, à Turin, la mère de Giacomo a été assassinée. Le meurtrier présumé ayant été retrouvé mort, l’affaire a été classée. Malheureusement, un tueur en série sème de nouveau la terreur de manière identique, assassinant froidement des jeunes femmes et abandonnant une silhouette animale en papier à côté de leur cadavre. Le commissaire Ulysse Moretti (Max von Sydow), autrefois chargé de l’enquête, reprend du service, aidé par Giacomo.  S’il ne s’agit pas du meilleur film de Dario Argento, il nous intéresse par le dispositif spatial utilisé par le Commissaire pour mener à bien son enquête.
English Français Reference

English

Sorry, no translation yet. Ready to give a hand ? Anyway, give a look to this automatic Google translation to get an idea of the content.

Français

En effet, à la 81ème et à la 86ème minute, le commissaire utilise une carte de Turin pour faire le point sur les affaires passées et celles en cours… Sur cette dernière, affichée au mur, il reporte les lieux des crimes de 2000 avec des punaises bleues.

Police Captain Moretti think about in front of his map / Le commissaire Moretti rfélchi devant sa carte

Police Captain Moretti think about in front of his map / Le commissaire Moretti réfléchit devant sa carte

Le nom de la victime est alors indiqué sur un post-it collé à proximité de chaque punaise. Ces dernières sont alors regroupées à l’aide d’un marqueur bleu, et une année est associée à l’enveloppe. Les lieux des meurtres de 1983 sont, eux, indiqués par des drapeaux rouges. Ils sont également entourés au marqueur bleu et, là encore, la date est indiquée. La  maison du présumé coupable de 1983 apparaît elle aussi sous la forme d’une épingle bleue.

Ce faisant, Moretti s’aperçoit qu’en 1983, les meurtres étaient concentrés dans un quartier, alors qu’en 2000, ils sont plus dispersés dans la ville. Il essaye également de faire le lien entre meurtre et arme du crime, mais aussi avec le type d’animal que représente la silhouette laissée auprès des victimes… Cette entreprise n’est pas vaine, puisqu’elle permet de trouver une discordance dans la série de meurtres : celui de la mère de Giacomo.

Departure of the suspect / Départ du suspect

Departure of the suspect / Départ du suspect

Arrival of the suspect / Arrivée du supect

Arrival of the suspect / Arrivée du supect

Sans le savoir, Moretti met en place un SIG… au format papier : les punaises et drapeaux sont des entités, leurs couleurs et les post-it traduisent leurs attributs. L’utilisateur dessine autour des objets des enveloppes ou des zones tampon auxquelles il insuffle un peu de temporalité. Et ce faisant, il procède à une analyse spatio-temporelle [1]!

Il faut noter que le résultat de cette dernière sera utile à Giacomo pour élucider l’affaire… Ce dispositif spatial se voit alors conférer un rôle décisif dans la résolution de l’intrigue.

En bonus, on assiste, à la 97ème minute, à une filature… Le héros suit un suspect depuis un endroit jusqu’à un autre… Si le suspect prend le bus et semble faire une long trajet, le périple finit… au point de départ plus d’une minute plus tard… C’est un faux raccord. Un même lieu est utilisé pour deux scènes censées se dérouler à des endroits distincts… Même cabriolet, même Opel « jaune », même portail…

Un petit conseil pour finir : si vous êtes tenté par le film, évitez la version doublée en français.

[1] Pour les pionniers de la géomatique, ce dispositif évoquera irrésistiblement l’inoubliable Géogommette.


Reference/Référence

  • Work Title/Titre de l’œuvre : Non ho sonno / Le sang des innocents / Sleepless
  • Author/Auteur : Dario Argento
  • Year/Année : 2001
  • Field/Domaine : Cineam
  • Type : Giallo, Polar, Terror
  • Edition/Production : Dario Argento, Claudio Argento (producers)
  • Language/Langue : It
  • Geographical location/localisation géographique : #Turin, #Italia
  • Remarks/Notes:
    • Machinery/Dispositif : Map
    • Location in work/localisation dans l’œuvre : 81th, 86th
    • Geographical location/localisation géographique : #Turin, #Italia
    • Remarks/Notes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s