The Grand Budapest Hotel : grandeur et décadence d’un grand hôtel d’après Wes Anderson / « The Grand Budapest Hotel » : the rise and fall of a great hotel by Wes Anderson

Affiche du film "The Grand Budapet Hotel" (copyright American Empirical Pictures, 2014)

Affiche du film « The Grand Budapet Hotel » (copyright American Empirical Pictures, 2014)

The Grand Budapest Hotel is a comedy-drama written and directed in 2014 by Wes Anderson, and inspired by the writings of Stefan Zweig.This movie was entirely filmed in Görlitz and other parts of Saxony as well as at Studio Babelsberg. This film tells the story of a grand hotel in Art Deco style, which experienced a period of glory in the interwar period, before undergoing the Nazi invasion and occupation during the war, and then a slow period of decline. This film is a tale full of nostalgia where the story and the great history meet and intersect.

The Grand Budapest Hotel est une comédie dramatique écrite et réalisée en 2014 par Wes Anderson, et inspirée par les écrits de Stefan Zweig. Ce film tourné à Görlitz et dans d’autres endroits du Land de Saxe et au studio Studio Babelsberg. Ce film évoque l’histoire d’un grand hôtel de style Art Déco qui connu une période de gloire dans l’entre deux guerres, avant de subir l’invasion et l’occupation nazie pendant la guerre, puis une lente période de décadence. Ce film est un conte plein de nostalgie où la petite histoire et la grande histoire se rencontrent et s’entrecroisent.

English Français Reference

English

Sorry, no translation yet. Ready to give a hand ? Anyway, give a look to this automatic Google translation to get an idea of the content.

Français

À l’époque de sa splendeur, l’établissement est un palace sur lequel règne le distingué concierge M. Gustave. Au milieu de ce microcosme bourdonnant, il veille à ce que les désirs des hôtes de marque soient satisfaits avant même qu’ils les expriment. Respecté par les employés, il est également très prisé par les veuves âgées dont il s’assure la clientèle fidèle, saison après saison. Pendant l’entre-deux-guerres, M. Gustave et son jeune protégé Zero Moustafa se retrouvent impliqués dans une histoire mêlant le vol d’un tableau de la Renaissance, la bataille pour une énorme fortune familiale, et le lent puis soudain bouleversement qui transforme l’Europe en cette première moitié du XXe siècle. Devenu propriétaire de l’hôtel, Zero Moustafa raconte l’histoire de l’hôtel à un auteur qui se trouve dans cet hôtel à la fin des années 60, et qui souhaite connaître les mystères passés de cet établissement qui lui inspire un livre qu’une jeune lectrice lira dans les années 80.

THE GRAND BUDAPEST HOTEL OFFICIAL TRAILER from total:spec on Vimeo.

Photo de l'Hôtel Görlitz (Warenhaus Karstadt-Hertie, à Görlitz, Allemagne. Copyright qbido)

Photo du Görlitz Warenhaus (Warenhaus Karstadt-Hertie, à Görlitz, Allemagne. Copyright qbido)

Ce n’est pas le premier film que Wes Anderson tourné dans un hôtel. Son seul court-métrage, sorti en 2007, s’intitule Hôtel ChevalierThe Grand Budapest Hotel a été tourné au Görlitzer Warenhaus, un hôtel qui se trouve à Görlitz en Allemagne. C’est un ancien grand magasin historique d’un centre commercial construit en 1912. De style Jugendstill , le bâtiment s’étend sur 10 000 mètres carrés. Les images du film montrent clairement le travail de retouche et d’animation que les équipes d’effets spéciaux ont effectué pour transformer visuellement ce bâtiment du Görlitz Warenhaus, où l’équipe du film a d’ailleurs installé ses bureaux et ses ateliers.

Dans ses films, Wes Anderson utilise des procédés particuliers de mise en scène de l’espace de déplacement des personnages, qu’on a déjà présentés ici à propos de Moonrise Kingdom et qui méritent d’être soulignés. Les déplacements de la caméra et des personnages suivent uniquement des lignes droites, qu’elles soient parallèles, perpendiculaires ou obliques.

Façade du Grand Budapest Hotel dans le film (copyright American Empirical Pictures, 2014)

Façade du Grand Budapest Hotel dans le film (copyright American Empirical Pictures, 2014)

On retrouve là les principes des lignes de l’art déco dont une exposition récente au Palais de Chaillot à Paris rappelait récemment la prédilection pour l’usage de « Formes géométriques, pures et dynamiques« . Les lignes des décors comme les mouvements rectilignes du déplacement des acteurs et de la caméra respectent souvent une symétrie parfaite de part et d’autre d’axes géométriques qui servent de guide métaphorique à l’excellence du service de l’hôtel pendant sa période de gloire.

 L’hôtel est censé se passer dans la République de Zubrowka, pays imaginaire situé en Europe Centrale qui emprunte à la République Tchèque, à la Hongrie, à la Pologne et  pour partie à l’Allemagne des années 30.

Page d'accueil du site Internet (copyright American Empirical Pictures, 2014)

Page d’accueil du site Internet de l’académie Zubrowka (copyright American Empirical Pictures, 2014)

Le site Internet du film renvoie à deux autres sites, celui de  la commission des films Zubrowka  celui de l’académie Zubrowka. Ce dernier présente une suite d’illustrations et d’animations qui complète l’histoire du Grand Budapest Hotel et de la République de Zubrowkal. Les animations et documents fournis sur le site Internet donne une dimension quasi-documentaire à ces ressources, comme si le film n’était pas une pure fiction mais s’appuyait sur des faits et une histoire réels.

La séquence de poursuite à skis a été réalisée en stop-motion. Wes Anderson a fait appel au directeur de la photographie Tristan Oliver et à l’animateur Andy Biddle, qui avaient travaillé sur Fantastic Mr. Fox (2009). Il est intéressant de noter que le film contient trois formats de projection différents :

  • en 1,37:1 pour les années 1930 : c’est le format standard caméra du cinéma parlant,
  • en format 2,39:1 pour les séquences des années 1960 : c’est le « format large anamorphosé » dit aussi CinemaScope optique et qui est actuellement le format 35 mm le plus résolu,
  • en 1.85:1 pour les séquences les plus récentes (1985 et aujourd’hui) : sans doute le format panoramique le plus répandu au cinéma.

Recourir à ces trois formats permet au réalisateur (et aux spectateurs) d’associer chacune des trois périodes de l’histoire de l’hôtel à un format de projection, ajoutant ainsi des procédés cinématographiques qui permettent une lecture distincte entre le passé glorieux de cet hôtel et un présent qui l’est beaucoup moins.

Le film a été présenté lors de la Berlinale 2014 (sélection officielle et film d’ouverture) où il a reçu le Grand prix du jury.

Reference/Référence

  • Work Title/Titre de l’œuvre: The Grand Budapest Hotel
  • Author/Auteur : Wes Anderson
  • Year/Année : 2014
  • Field/Domaine : Cinema
  • Type : Drama
  • Edition/Production : Wes Anderson, Jeremy Dawson, Steven M. Rales, Scott Rudin/ American Empirical Pictures
  • Language/Langue :  english
  • Geographical location/localisation géographique : #Warenhaus Karstadt-Hertie, Görlitz,Germany
  • Remarks/Notes:
    • Machinery/Dispositif : models and various projection formats
    • Location in work/localisation dans l’œuvre :
    • Geographical location/localisation géographique : #Germany
    • Remarks/Notes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s