Till Roeskens’ Videomappings / Les vidéocartographies de Till Roeskens

Videocartographie-DVDAll works of the artist Till Roeskens proceed  at the beginning from geography. When he chooses to use maps or landscape views, this is less for their aesthetic quality as for their primary function: restoring the form and the arrangement of space. But Till Roeskens always place « at man’s reach », i.e. at the level of the individual, in order to return, beyond topographic reality, how each person can (or not ) make use of this space and participate in its construction. In the movie « Videomappings : Aida Palestine » maps are brought to life on the screen, perfectly embodying a situation of isolation really experienced by the inhabitants of a Palestinian neighborhood of West Bank.

Toutes les œuvres de l’artiste Till Roeskens relèvent au départ d’une démarche de géographe. S’il choisit de recourir aux cartes ou aux vues paysagères, ce n’est pas tant pour leur qualité esthétique que pour leur fonction première : restituer les formes et les dispositions d’un espace. Mais Till Roeskens se place toujours « à hauteur d’homme », c’est-à-dire à l’échelle de l’individu, afin de pouvoir restituer, au-delà de réalité topographique, la manière dont chacun peut (ou non) faire usage de cet espace et participer à sa construction. Dans le film « Vidéocartographies : Aïda Palestine« , des cartes prennent ainsi vie à l’écran, incarnant parfaitement une situation d’enclavement vécue sur le terrain par les habitants d’un quartier palestinien de Cisjordanie.

English Français Reference

English

Sorry, no translation yet. Ready to give a hand ? Anyway, give a look to this automatic Google translation to get an idea of the content.

Français

Till Roeskens est un artiste multimédia d’origine allemande, travaillant en France depuis plusieurs années, dont les projets se déclinent sur des supports aussi variés que des vidéos, des livres, des expositions ou encore des conférences-diaporamas.

Chacune de ses œuvres et performances s’attache à nous décrire la géographie à la fois concrète et sensible des territoires qui lui sont donné d’explorer ; tantôt une ville, un quartier, tantôt une simple rue, un itinéraire improvisé…Till Roeskens privilégie dans ce but une approche autant topographique qu’artistique et documentaire, s’appuyant sur les descriptions et les récits de celles et ceux qui occupent ces lieux, les aménagent ou plus modestement les traversent. L’espace est ainsi raconté à travers la manière singulière que chacun a de s’y orienter, d’y créer ses repères et d’habiter les lieux.

Primé dans de nombreux festivals (FID Marseille 2009, Videoex Zürich 2011…), le film « Vidéocartographies : Aïda Palestine«  est l’une des œuvres les plus remarquables de Till Roeskens, à la fois par la simplicité de sa forme et la force de son propos.

Videocartographie-Dispositif01Lors d’un séjour en Palestine en 2008, Till Roeskens demande à quelques habitants du quartier d’Aïda, un camp de réfugiés aujourd’hui totalement urbanisé près de Bethléem, de lui faire partager leur propre perception et expérience des lieux. Pour cela, chaque témoin est invité à réaliser un croquis cartographique personnel, à main levée et au marqueur noir, sur une large feuille blanche collée verticalement à un grand cadre de bois. Till Roeskens filme l’élaboration progressive de cette carte mentale, mais en se plaçant de l’autre côté de la feuille, comme derrière un écran, de manière à ce que seul le dessin soit visible par transparence, mais jamais le visage ou la main de son auteur.

S’inspirant largement du film documentaire d’Henri-Georges Clouzot, « le Mystère Picasso », ce dispositif très sobre oblige ainsi le spectateur à plonger son regard dans chacun de ces croquis, simplement guidé par la parole et le récit de celui ou celle qui le construit en direct. Pour accentuer encore cet effet d’immersion, les sous-titres sont volontairement placés au centre de l’image (et non en bas comme habituellement), comme pour mieux lier les mots à la carte.

VideocartographieC12Car ce n’est pas tant le résultat qui compte ici, encore moins ses qualités plastiques, mais davantage la manière dont chaque habitant, à travers l’élaboration d’une carte plus ou moins subjective, réexplore et retranscrit trait par trait, bout par bout, un espace qui lui est totalement familier, mais qui, au moment où il le cartographie, ne lui est plus que partiellement accessible.

VideocartographieRueC’est dans cette cassure que réside toute la force du film. Composées d’une sélection de 6 témoignages, donc de 6 croquis, ces « vidéocartographies » racontent le cloisonnement progressif du quartier et révèlent l’enclavement de plus en plus marqué de ses habitants. Plus globalement, elles mettent parfaitement en évidence des phénomènes spatiaux qui ont marqué l’Histoire contemporaine et la Géographie de la Cisjordanie ; les déplacements de population, les expropriations, l’apparition des camps de réfugiés, leur urbanisation anarchique, l’implantation des colonies juives, les barrages, les déviations, les checkpoints (évoquant à présent de véritables labyrinthes), les passages… et bien entendu la construction plus récente du Mur de Séparation, morcelant davantage encore ce territoire.

VideocartographieRetourVoilà donc un film qui, sans jamais nous montrer autre chose que des croquis cartographiques, dresse un état des lieux saisissant de la vie d’un quartier palestinien proche de Bethléem, lequel semble se refermer comme un piège sur ses habitants. Pourtant, au-delà de son message politique, « Vidéocartographies : Aïda Palestine » témoigne de leur formidable volonté de survie, de résistance aussi, qui les poussent à essayer quotidiennement de franchir ou contourner les frontières, quel qu’en soit le tracé, et continuer ainsi de passer d’un camp à un autre.

VideocartographieC02

Reference/Référence

  • Work Title/Titre de l’oeuvre : Videomappings : Aïda Palestine / Vidéocartographies : Aïda Palestine
  • Author/Auteur : Till Roeskens
  • Year/Année : 2009
  • Field/Domaine : Film / Video
  • Type : Documentary film / Vidéo documentaire
  • Edition/Production :
  • Language/Langue : Arabic spoken + English ST / VO Arabe + ST Français
  • Geographical location/localisation géographique : 31°43′10.34″N 35°11′56.31″E
  • Remarks/Notes:
    • Machinery/Dispositif :
    • Location in work/localisation dans l’œ’oeuvre :
    • Geographical location/localisation géographique : #Aïda, Bethleem, West Bank / Cisjordanie, Palestine
    • Remarks/Notes :

2 réflexions sur “Till Roeskens’ Videomappings / Les vidéocartographies de Till Roeskens

  1. Pingback: #ArtMTL Next au @ADNArsenal : 19 jeunes artistes, 50 oeuvres et une exposition des étoiles montantes de la scène internationale en art contemporain | DUC C. NGUYÊN BLOG

  2. Till Roeskens est un artiste multimédia je trouve ces œuvres originales et pleine d’inspiration j’aime vraiment bien .
    Merci pour cet article qui ma permis de mieux comprendre Till .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s