« Invasion », les espaces d’une ville imaginaire et envahie / « Invasion », spaces of an imaginary and invaded city

Affiche du film

Affiche du film

Invasion is a film directed in 1969 by the Argentine film director Hugo Santiago, in collaboration with Jorge Luis Borges and Adolfo Bioy Casares. The film tells the story of a city, imaginary or real, besieged by powerful enemies and defended by a handful of men, who maybe are not heroes. They will fight to the end without suspecting that their battle is endless.

Invasion est un film réalisé en 1969 par le cinéaste argentin Hugo Santiago, en collaboration avec Jorge Luis Borges et d’Adolfo Bioy Casares. Le film raconte la légende d’une ville, imaginaire ou réelle, assiégée par de puissants ennemis et défendue par une poignée d’hommes, qui peut-être ne sont pas des héros. Ils lutteront jusqu’à la fin, sans soupçonner que leur combat est infini.

 

English Français Reference

English

Sorry, no translation yet. Ready to give a hand ? Anyway, give a look to this automatic Google translation to get an idea of the content.

Français

Le réalisateur, Hugo Santiago, est né à Buenos Aires le 12 décembre 1939 et il vit en France depuis 1959, où il a étudié la littérature, la philosophie et la musique. De 1959 à 1966, il est assistant de Robert Bresson. Dans le même temps, il est chorégraphe et metteur en scène de Histoire du Soldat (Festival Stravinski, 1961), puis auteur et réalisateur de 2 courts métrages: Los contrabandistas (Buenos Aires, 1967), Los taitas (Buenos-Aires, 1968). Après son séjour de sept ans en Europe (cinéma en France et en Italie, théâtre à Genève), il revient à Buenos Aires, réalise deux moyen-métrages avant d’embarquer Jorge Luis Borges et d’autres amis dans l’aventure qui est devenue Invasion, son premier long métrage, et qui a marqué durablement le cinéma argentin.

Du film, Jorge Luis Borges écrivit qu’il était « un film qui ne ressemble à aucun autre et pourrait bien être le premier exemple d’un nouveau genre fantastique » (Jorge Luis Borge, Lettre aux journaux, Buenos Aires, 28 avril 1969)

Le plan mural d'Aquiléa

Le plan mural d’Aquiléa

Le film raconte la légende d’une ville, imaginaire ou réelle, Aquiléa, assiégée par de puissants ennemis et défendue par une poignée d’hommes qui lutteront jusqu’à la fin, sans soupçonner que leur combat est infini. Le film choisi de faire se dérouler l’action en 1957, car cela ne correspondait à aucune date particulière ou aucun événement particulier pour éviter que des rapprochements trop immédiats soient faits avec telle ville, telle époque ou tel événement de l’histoire d’une ville d’Argentine.

A plusieurs reprises dans le film, un plan mural de la ville d’Aquiléa est visible, notamment lorsque certains des acteurs préparent leur action pour s’opposer aux mystérieuses forces de l’invasion.

Le commentaire d'Hugo Santiago sur le plan d'Aquiléa

Le commentaire d’Hugo Santiago sur le plan d’Aquiléa

La ville d’Aquiléa est inspirée de Buenos-Aires mais ce n’est pas tout à fait Buenos Aires. Cette similarité d’Aquiléa et de Buenos-Aires était revendiquée par Borges lui-même lorsqu’il écrivait « La création dépend d’un artifice imaginatif et non d’un registre ni de la reproduction ; c’est la distance et non la prétendue fidélité de la représentation ce qui suscite l’émotion esthétique« .

« Aquiléa se définit par son état de siège, un espace fermé, sans point de fuite. Il arrive un moment limite où, on le sait, aucune forteresse ne peut faire front à un état de siège prolongé. Il s’agit de ça : de pousser les limites au-delà desquelles survivre est impossible. A long terme, l’isolement se transforme inévitablement en condamnation« .

Détail du plan montrant les bâtiments en vue perspective

Détail du plan montrant les bâtiments en vue perspective

Dans un des plans rapprochés du plan d’Aquiléa, on peut remarquer que les bâtiments sont représentés en perspective.

Le DVD des suppléments propose 9 petits films consultables à partir du plan de la ville d’Aquiléa. Il s’agit d’un parcours dans la ville de Buenos Aires où le film a été tourné, entremêlant des extraits du film en noir et blanc des images récentes en couleur, tournées dans les mêmes lieux depuis une voiture ou à pied aux côtés du réalisateur qui commente les choix du tournage.

Le plan d'Aquiléa utilisé pour les 9 mini-films des suppléments

Le plan d’Aquiléa utilisé pour les 9 mini-films des suppléments

Le mini-film 2. Chez Irène Aquiléa, explique dans le détail les choix faits de l’utilisation d’une « carte » ou plutôt d’un plan en perspective pour montrer la ville, sa disposition par rapport au fleuve, son organisation en damier typique des villes latino-américaines issues de la colonisation espagnole.

Invasion a reçu 22 prix lors de festivals de films parmi les quels :

  • la Quinzaine des Réalisateurs du festival de Cannes
  • Locarno,
  • Mannheim
  • Barcelone
  • Harvard

Le film a été intégré au programme d’étude de La nouvelle carrière cinémathographique de Harvard. Alain Robbe Grillet présentait le film dans ses cours à la New York University.

La bande originale du film comprend une Milonga de Manuel Flores Anibal Troilo sur un poème de Jorge Luis Borges

La copie du film fut établie d’après un négatif restauré, suite au vol du Laboratoire Alex de Buenos Aires, en 1978 pendant la dictature militaire de 8 des 12 bobines du négatif original.

Reference/Référence

  • Work Title/Titre de l’œuvre: Invasion
  • Author/Auteur : Hugo Santiago, Jorge Luis Borges, Adolfo Bioy Casares
  • Year/Année : 1969
  • Field/Domaine : Cinema
  • Type : Fantastique
  • Edition/Production :
    • Proartel/Boomerang Productions
  • Language/Langue : Spanish
  • Geographical location/localisation géographique : #Aquiléa #Buenos Aires
  • Remarks/Notes:
    • Machinery/Dispositif : City map
    • Location in work/localisation dans l’oeuvre :
    • Geographical location/localisation géographique :
    • Remarks/Notes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s