Les lieux clichés du cinéma

[Ajouté le 20/01/2013 : en empruntant sans le créditer la quasi-totalité du contenu de ce site original (pratique condamnable, voir le premier commentaire à ce billet) ], Contre-champ, le magazine documentaire vidéo du Monde.fr sur Dailymotion consacré au cinéma, note que les cinéastes tournent toujours aux même endroits ce qui fait que des lieux réels voyagent à travers les films. On remarquera que certains de ces lieux jouent leur propre rôle dans le film comme Le Café des Deux Moulins à Montmartre, les marches du musée de Philadelphie déjà chroniquées dans (e)space&fiction, le Katz’s Delicatessen à New-York,  le site de Monument Valley, la centrale électrique de Battersea à Londres ou le pont Bir-Hackeim à Paris. Ils contribuent à la couleur locale du film en l’enracinant géographiquement. D’autres sont des décors plus anonymes qui représentent plutôt une ambiance (Bradbury building à Los Angeles, le manoir Hatfield en Angleterre, la Casa Loma à Toronto). Les éclairages et la mise en scène peuvent d’ailleurs les transfigurer au point de les rendre méconnaissables. Enfin le Quality Cafe est un cas limite de lieu réel ayant perdu sa fonction originelle pour devenir un décor de cinéma à plein temps.

On subodore que nombre de ces lieux privilégiés de tournage ont donné lieu à des matérialisations spatiales mineures de la fiction. On y reviendra sans doute dans un autre billet. Pour les intoxiqués du set-jetting, rappelons que la base de données Imdb mentionne de manière assez complète les lieux de tournage des films et qu’il est possible d’y contribuer. On trouvera par exemple ici la liste impressionnante des films dans lesquels apparaît la Greystone Park & Mansion, située 905 Loma Vista Drive à Beverly Hills. Si vos moyens vous le permettent, vous pouvez aussi envisager de la louer pour un mariage ou une réception.

English version : Contre-champ is a video-documentary dedicated to cinema pubished by Le Monde.fr on Dailymotion. The last issue emphasizes the fact that filmmakers always shoot movies in the same locations with the consequence that so that real places travel through movies. One can notice that some of these real places play their own roles in the movie as the Café des Deux Moulins in Montmartre, the steps of the Philadelphia Museum already chronicled in (e) space & fiction, Katz’s Delicatessen in New York or Monument Valley, Battersea Power Station in London or Bir-Hackeim bridge in Paris. They contribute to the local color of the film. Others are anonymous setting representing atmosphere (Bradbury building in Los Angeles, Hatfield Manor in England, Casa Loma in Toronto). Lighting and filming can transform the places to the point of making them unrecognizable. Finally, the Quality Cafe is an extreme case where the real place has lost its original function to become a permanent movie set.

One begins to suspect that many of these special places location resulted in minor spatial materializations of fiction.  We would probably dedicated another post to this topic. For set-jetting junkies, remember that the On-line movie database Imdb keeps a fairly complete list of locations in movies, where one can contribute. You can found for example here the impressive list of films in which appears the Greystone Park & ​​Mansion located 905 Loma Vista Drive, Beverly Hills. If you can afford it you can consider to rent the house for a wedding or reception.

[Addendum : the video borrows all the references from this original post without any credits. This is unjustifiable for a professional magazine publication. See the first comment to this post.]

3 réflexions sur “Les lieux clichés du cinéma

  1. Je me disais bien lors du visionnage d’Arrêtes-Moi Si Tu Peux que j’avais déjà cet endroit quelque part… c’est le même café que dans Training Day mais aussi de nombreux autres films apparemment ! Ils aurait pu changer un peu quand même🙂

    • Merci beaucoup de cette observation, Roland-François. La source originale m’avait échappé. La non mention de la source dans la vidéo est d’autant moins admissible que le monde.fr est le site internet d’un journal dit sérieux. J’ajoute la référence dans l’article. J’invite ceux qui passent sur (e)space&fiction à visiter le blog the cinetourist.net qui, entre autres choses s’intéresse aux cartes dans les films et en propose une collection impressionnante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s