Real and Imaginary Geographies – Twin Peaks of David Lynch – Géographies réelles et imaginaires

Carte des environs de Twin Peaks dessinée par David Lynch

Hand drawn map of Twin Peaks by David Lynch. Carte de Twin Peaks dessinée de la main de David Lynch

These days Franco-German TV channel ARTE broadcasts episodes of Twin Peaks, made in the late 80’s by David Lynch and Mark Frost. This series includes a 90-minute pilot, a 90-minute episode and 28 episodes of 45 minutes, and was broadcast for the first time between April 1990 and June 1991 on ABC and between April and September 1991 on French TV Channel La Cinq « Twin Peaks » with the title « Mystères à Twin Peaks ». It was later rebroadcast on several cable channels. Here’s a quick analysis and geographic mapping of the series.

Ces jours-ci la chaîne de télévision franco-allemande ARTE diffuse les épisodes de la série Twin Peaks, réalisée à la fin des années 80 par David Lynch et Mark Frost. Cette série, comprenant un pilote de 90 minutes, un épisode de 90 minutes et 28 épisodes de 45 minutes, fut diffusée pour la première fois entre avril 1990 et juin 1991 sur la chaîne américaine ABC et entre avril et septembre 1991 sur La Cinq sous le titre « Mystères à Twin Peaks ». Elle fut ensuite rediffusée sur plusieurs chaînes du câble. Voici une rapide analyse cartographique et géographique de la série.

English Français Reference

English

Sorry, no translation yet. Ready to give a hand ? Anyway, give a look to this automatic Google translation to get an idea of the content.

Français

Je ne m’attarde pas sur le contenu de cette série. En quelques mots, pour ceux qui ne la connaissent pas, on peut reprendre ici le synopsis disponible sur Wikipedia (version française) « Dans la ville imaginaire de Twin Peaks, située dans le nord-ouest de l’État de Washington, le cadavre de Laura Palmer, une jolie lycéenne connue et aimée de tous, est retrouvé emballé dans du plastique sur la berge d’une rivière. L’agent spécial du FBI Dale Cooper est désigné pour mener l’enquête dans la petite ville de Twin Peaks. Il découvre alors que Laura Palmer n’était pas celle que l’on croyait et que de nombreux habitants de la ville ont quelque chose à cacher… »

Le projet initial de David Lynch était d’adapter pour le cinéma un roman sur l’actrice Marilyn Monroe et sur le mystère de sa mort. Il travaille alors avec le scénariste Mark Frost avec qui il sympathise. Le projet ne se fait pas mais le duo imagine un autre scénario, basé sur une ville imaginaire qu’ils baptisent Twin Peaks.  Ils dessinent les plans de la ville et visualisent l’image d’un corps sur les bords du lac. Avec ces seuls éléments, ils réussissent à convaincre la chaîne ABC de financer un pilote (…) avec l’actrice Sheryl Lee — dont la douceur du visage rappelle celui de Marilyn Monroe — dans les rôles de Laura Palmer et de sa cousine, et l’acteur Kyle MacLachlan dans celui de l’agent Cooper, un homme fasciné par le paranormal dont les rêves lui procurent des indices pour son enquête. »

Pour les « Lynchophiles », Twin Peaks est la première œuvre véritablement aboutie du cinéaste considéré comme relevant d’un courant du cinéma surréaliste. Pour d’autres, le cinéma de Lynch est inaccessible, incompréhensible et échappe à toute narration traditionnelle et linéaire. Sur Internet un nombre important de sites et d’articles sont consacrés à cette série, devenue une « série-culte ». Et comme, tous les cultes, elle a ses idolâtres et ses iconoclastes. Parmi ces sites et articles, celui d’Austin Kleon daté du 29 Janvier 2008 a retenu mon attention car il propose précisément la carte dessinée de la main de David Lynch lui-même qu’il utilisa pour convaincre les producteurs d’ABC de financer son projet. Cette carte est disponible ici.

Elle montre clairement les différents éléments du « décor géographique » de cette série et en particulier de la topographie des lieux de cette ville imaginaire et de ses environs, qui se situent dans un état réel, l’Etat de Washington aux Etats-Unis. Le nom de la série, Twin Peaks, provient des deux montagnes jumelles, « White tail mountain » et « Blue pine mountain » entre lesquelles on peut voir une sorte d’arche imaginaire blanc au-dessus d’une route principal dont Lynch a pris soin de dessiner la ligne discontinue séparant les deux chaussées. Sur cette arche qui pourrait être réelle, David Lynch a inscrit « Twin Peaks« , comme si ces deux montagnes ne pouvaient être dissociées dans le décor et dans la compréhension de la géographie de la série, des faits et donc de l’intrigue elle-même.
Dans la série, cette arche toponymique n’existe pas. Mais on peut la deviner sous la forme d’un panneau « Welcome at Twin Peaks » situé au bord de la route dont on peut retrouver des photos sur un autre site, celui de Jim Hermeson, consacré à « The Topography of Twin Peaks : A Guided Tour Geographically and thematically, fictionally and non-fictionally « . La carte de David Lynch est d’un style qui n’est ni précis topographiquement, ni dans les proportions. C’est un graphisme qui emprunte en partie au cubisme, et dont la couleur est absente.
Comme le disait Lynch dans l’ouvrage « Lynch on Lynch » (Lynch, David and Rodley, Chris, 2005 (édition révisée, New York: Faber and Faber) :

« I wouldn’t know what to do with (colour). Colour to me is too real. It’s limiting. It doesn’t allow too much of a dream. The more you throw black into a colour, the more dreamy it gets… Black has depth. It’s like a little egress; you can go into it, and because it keeps on continuing to be dark, the mind kicks in, and a lot of things that are going on in there become manifest. And you start seeing what you’re afraid of. You start seeing what you love, and it becomes like a dream. »

Beaucoup de ses œuvres paintes contiennent aussi des lettres et des mots, ce qu’il « explique ainsi dans le même ouvrage :

« The words in the paintings are sometimes important to make you start thinking about what else is going on in there. And a lot of times, the words excite me as shapes, and something’ll grow out of that. I used to cut these little letters out and glue them on. They just look good all lined up like teeth… sometimes they become the title of the painting ».

On a pu retrouver la traduction de ces propos en mai 2007 lors de la présentation d’une partie de ses œuvres peintes, à la Fondation Cartier pendant l’exposition  « The Air is on Fire ».

Parmi tous les lieux présents sur la carte manuscrite de David Lynch , outre les montagnes, se trouvent indiquées et dessinées sommairement les zones d’habitats (en plan à damier typique des villes américaines, les lacs (Pearl lakes), les rivières et les forêts, qui sont celles où le corps de Laura Palmer sera retrouvé. Les noms de ces différents lieux ont tous été ajoutés à la main par David Lynch. Et parmi cette topographie imaginaire mais fortement toponymisée, la géographie a un rôle essentiel dans le déroulement des faits et les déplacements des personnages. Chaque lieu est investi d’une ambiance voire d’une destinée des individus.

On peut trouver une équivalence dans cette vue qu’offre Google Earth (ici le fichier kmz) de la  » carte » dessinée par David Lynch des paysages des environs de North Bend dans l’Etat de Washington où a été tournée cette série et où l’on croit reconnaître certains des éléments des paysages dessinés et toponymisés par David Lynch sur sa « carte », notamment les montagnes jumelles, les lacs, la ville, la route principale et les espaces forestiers où Laura Palmer sera retrouvée morte.

Comme le dit Laura Palmer à son psychiatre, dans le dernier des enregistrements sonores de ses séances, réalisé le jour de sa mort, dans une sorte de vision prémonitoire « géoréférencée » : « I just know I’m gonna get lost in those woods again tonight ».

Reference/Référence

  • Work Title/Titre de l’œuvre: Twin Peaks
  • Author/Auteur : David Lynch
  • Year/Année : 1990
  • Field/Domaine : TV
  • Type  : Serie
    Edition/Production : Lynch/Frost Productions, Propaganda Films, Spelling Entertainment …
  • Language/Langue : En
  • Geographical location/localisation géographique : #North Bend, Washington, USA #Snoqualmie, Washington, USA
  • Remarks/Notes :  Twin Peaks is a small fictional town in Washington State. The exteriors were shot in this state/Twin Peaks est une petite ville fictionnelle de l’Etat de Washington. Les extérieurs ont été tournés dans cet Etat. A film was realised by David Lynch from the TV serie with same actors/ Un film a été réalisé par David Lynch à partir de la série TV avec le mêmes acteurs
    • Machinery/Dispositif :  Map
    • Location in work/localisation dans l’œuvre  : None/ Sans objet
    • Geographical location/localisation géographique :
      Remarks/Notes : Map « handwritten »by David Lynch of the imaginary geography of landscapes of the area of Twin Peaks/Carte  « manuscite » de David Lynch de la géographie imaginaire des paysages des environs de Twin Peaks

Une réflexion sur “Real and Imaginary Geographies – Twin Peaks of David Lynch – Géographies réelles et imaginaires

  1. Pingback: Des plans sur des cartes sur des bandes « (e)space & fiction

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s