X-Men – Singer

Dispositifs spaciaux dans X-men 1

Dispositifs spatiaux dans X-men 1

The X-Men are a group of superheroes created by Stan Lee and Jack Kirby. There adventures were published in X-Men # 1 by Marvel Comics in September 1963. The book was adapted for three movies released in 2000, 2003 and 2006 (plus a prequel in 2009 telling the story of one of the main characters: Wolverine). Many spatial machineries are used in these movies.

Les X-Men sont un groupe de super-héros, créé par Stan Lee et Jack Kirby, dont les aventures ont été publiées dans le comic X-Men #1 édité par Marvel Comics à partir de septembre 1963. Ce comic a été adapté au cinéma par trois films, auxquels il faut ajouter un prequel relatant l’histoire d’un des personnages principal : Wolverine,  sortis en 2000, 2003, 2006 et 2009. Dans les trois premiers films, plusieurs dispositifs spatiaux sont utilisés.

English Français Reference

English

Sorry, no translation yet. Ready to give a hand ? Anyway, give a look to this automatic Google translation to get an idea of the content.

Français

Informations de localisation dans X-Men 2

Informations de localisation dans X-Men 2

Dispositifs de localisation : Il y a deux grandes manières d’indiquer explicitement les lieux où se déroulent l’action d’un film : un sous-titre ou un gros-plan sur un élément du décor portant un nom. Ces deux technique sont utilisés dans la série des X-Men, mais d’une manière un peu erratique. 

Dans X-Men 1, le réalisateur, Bryan Singer, indique ces lieux par des sous-titres (Pologne, 1944 ; Meridian, Mississipi; Alberta Canada), puis s’abstient de le faire pour les autres scènes se situant dans divers autres endroits (gare, liberty Island…).

Dans X-Men 2, il utilise des gros plans sur des plaques ou des affiches : « White House, Washington », « Alkali Lake, Département de l’énergie et des ressources naturelles […] » (le suite n’est pas lisible) et « École pour surdoués du professeur Xavier, 1407 Graymalkin lane, Salem Center, Westchester county, New York ». A la 26ème minute, un sous-titre indique que la scène se situe à Boston. Les autres scènes ne sont pas explicitées.

En revanche pour le troisième épisode, aucune indication n’est donnée. Il s’agit sans doute d’un parti pris différent du réalisateur Brett Ratner qui prend la suite de Bryan Singer pour ce troisième opus .

Enfin, dans le préquel, plusieurs lieux sont annoncés par un sous-titre (Territoires du nord ouest, Canada, 1845 ; Lagos, Nigeria ; Rocheuses canadiennes, 6 ans plus tard ; Springfield, Ohio) et une scène se déroulant à la Nouvelle-Orléans débute par un gros plan sur le panneau de la « rue Bourbon ».

Cerebro, X-Men 1 et X-Men 2

Cerebro, X-Men 1 et X-Men 2

Cerebro : Le professeur Xavier dispose d’une machine (construite par lui et Magnéto) qui lui permet de localiser Mutants et Humains (et accessoirement de les détruire). Cette machine apparait dans les deux premiers épisodes.

X-Men 1 : A la cinquième minute, celle qui sera surnommée Malicia présente à son ami le voyage qu’elle aimerait faire sur une carte affichée sur le mur de sa chambre et sur laquelle est épinglée des photos des différents lieux qu’elle voudrait voir. A 1h et 5 min, les X-Men (gentils) planifient leur intervention contre les X-Men (méchants) grâce à une maquette interactive. En fin de film (1h26min20) le Professeur Xavier indique à Wolverine, sur une maquette similaire, un lieu, Alkali lake, dans les rocheuses, qui annonce l’épisode 2.

Dispositifs spaciaux dans X-men 2

Dispositifs spatiaux dans X-men 2

X-Men 2 : A la 14ème minutes, dans le bureau ovale de la maison blanche, le président apprend que l’école du Professeur Xavier est un centre d’entraînement pour mutant, ceci grâce à des images satellites. A la 24ème minute, Mystic cherche dans l’ordinateur du colonel Stricker le lieu où est emprisonné Magnéto. On aperçoit alors des vues aériennes et des plans de la prison. Avant d’attaquer la base ennemie (76ème minute) les X-Men étudient la topographie des lieux grâce à une carte holographique.

Dispositifs spaciaux dans X-Men 3

Dispositifs spatiaux dans X-Men 3

X-Men 3 : la neuvième minute, une conférence du gouvernement étasunien se déroule dans une salle avec plusieurs cartes des USA sur les murs. A la 62ème minute, le président et son état major suivent grâce à une image satellite l’attaque contre le camp de la confédération des mutants. La dernière scène d’action se déroule sur l’île d’Alcatraz dans la baie de San-Francisco. Magnéto déplace le pont de San-Francisco pour atteindre l’île… Action suivie par satellite par le président des USA.

X-Men Origins: Wolverine : Aucun dispositif spatial particulier à noter dans cet épisode.

Reference/Référence

  • Work Title/Titre de l’œuvre : X-men
  • Author/Auteur : Bryan Singer
  • Year/Année : 2000
  • Field/Domaine : Cinéma / Cinema
  • Type : Fantastique
  • Edition : 20th Century Fox
  • Language/Langue :en
    • Machinery/Dispositif : Several machineries
    • Location in work/localisation dans l’œuvre : Several places in the movie
    • Geographical location/localisation géographique : Several places in USA
    • Note : scène finale : liberty Island, New-York, USA
  • Work Title/Titre de l’œuvre : X-men 2
  • Author/Auteur : Bryan Singer
  • Year/Année : 2003
  • Field/Domaine : Cinéma / Cinema
  • Type : Fantastique
  • Edition : 20th Century Fox
  • Language/Langue :en
    • Machinery/Dispositif : Several machineries
    • Location in work/localisation dans l’œuvre : Several places in the movie
    • Geographical location/localisation géographique : Several places in USA
    • Note : scène finale : Alkali lake
  • Work Title/Titre de l’œuvre : X-men, l’affrontement final
  • Author/Auteur : Brett Ratner
  • Year/Année : 2006
  • Field/Domaine : Cinéma / Cinema
  • Type : Fantastique
  • Edition : 20th Century Fox
  • Language/Langue :en
    • Machinery/Dispositif : Several machineries
    • Location in work/localisation dans l’œuvre : Several places in the movie
    • Geographical location/localisation géographique : Several places in USA
    • Note : scène finale : Alcatraz Island, San Francisco, USA
  • Work Title/Titre de l’œuvre : X-Men Origins: Wolverine
  • Author/Auteur : Gavin Hood
  • Year/Année : 2009
  • Field/Domaine : Cinéma / Cinema
  • Type : Fantastique
  • Edition : 20th Century Fox
  • Language/Langue :en
    • Machinery/Dispositif : None
    • Location in work/localisation dans l’œuvre : None
    • Geographical location/localisation géographique : Several places in USA#Lagos, Nigeria
    • Note : scène finale : Three miles Island, USA

Une réflexion sur “X-Men – Singer

  1. Pingback: X-Men « (e)space & fiction | Games in the City !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s