Potemkin Stairs / L’escalier Potemkine

odessa

Escalier Richelieu / Escalier Potemkine

The Potemkin Stairs are a giant stairway in Odessa, Ukraine. This stairway marks the formal entrance into the city from the direction of the sea and is the most famous symbol of Odessa. It was constructed between 1837 and 1841. Originally known as Richelieu Steps, because of the monument located at the top of the stairs that depicts  the Duc de Richelieu, Odessa’s first governor, it was renamed Potemkin Stairs in 1955 to honor the 30th anniversary of the Battleship Potemkin, the famous Eisentein’s film. That can be considered as a subtle form of materialization of fiction (see also this set on Flickr). After Ukrainian independence in 1992, the Potemkin Stairs were given back their original name but most inhabitants still refer to the stairs by their Soviet name.

L’escalier Potemkine est un escalier monumental d’Odessa, en Ukraine. Il est considéré comme l’entrée officielle de la ville venant de la mer, et représente son symbole le plus connu. Il a été construit entre 1837 et 1841. Il fut d’abord appelé Escalier Richelieu du fait de la statue du Duc de Richelieu, premier maire de la ville d’Odessa, élevée en haut des marches. L’escalier fut renommé Escalier Potemkine en 1955 pour commémorer le 30ème anniversaire du très célèbre film d’Eisenstein, ce qui est une forme subtile de matérialisation de la fiction (voir aussi cette galerie sur Flickr). Après l’indépendance de l’Ukraine en 1992, le nom original fut repris, mais les habitants continuent semble-t-il à l’appeler par son nom soviétique.

English Français Reference

English

Sorry, no translation yet. Ready to give a hand ? Anyway, give a look to this automatic Google
translation
to get an idea of the content.

Français

Le Cuirassé « Potemkine » (en russe : Броненосец Потёмкин) est un film soviétique muet réalisé par Sergueï Eisenstein, sorti en 1925. Il traite de la mutinerie du cuirassé Potemkine dans le port d’Odessa en 1905, de l’insurrection et de la répression qui s’ensuivirent dans la ville. La scène la plus célèbre de ce film est le massacre sur les marches de l’escalier Richelieu d’Odessa, où des soldats descendent d’une manière rythmée et machinale sur la foule en la bousculant, avec notamment le plan d’un landau (travelling avant en plongée utilisant une façon de filmer très nouvelle pour l’époque) qui dévale les marches.

Pour l’anecdote, ce thème sera repris notamment par Brian de Palma dans Les Incorruptibles, et, de manière parodique, par Woody Allen dans Guerre et Amour, par les frères Zucker et Jim Abrahams dans Y a-t-il un flic pour sauver la reine ?, par Terry Gilliam dans Brazil et par Ettore Scola dans Nous nous sommes tant aimés.

Après La Grève l’année précédente, Eisenstein continue d’expérimenter ses théories sur le montage. À l’origine démarche de propagande, comme tous les films soviétiques de la période, le film a rencontré un énorme succès en Union soviétique et a marqué l’histoire du cinéma par ses inventions et ses qualités techniques ainsi que par le souffle épique insufflé par Eisenstein. Il est choisi en 1958 comme le meilleur film de tous les temps par un échantillon de 117 critiques internationaux lors de l’exposition universelle de Bruxelles.

Odessa, le Grand EscalierIl faut remarquer que Eisenstein ne respecte pas la vérité historique. Les massacres ont eu lieu semble-t-il un peu partout en ville, mais pas sur l’escalier où Eisenstein les a concentrés pour des raisons d’efficacité dramatique.

Enfin, pour terminer dans le registre du visuel, un fait notable : l’escalier lui-même est déjà conçu pour créer une double illusion d’optique. Les paliers qui séparent les volées de marche sont invisibles du  bas, tandis que les marches disparaissent quand on se tient en haut de l’escalier et qu’on regarde vers la mer. En plus, un jeu sur la perspective le fait aussi paraître plus monumental depuis le bas car il s’élargit au fur et à meure qu’il gravit le coteau.

Sources :
Wikipedia et oldcinemovies où le film peut être téléchargé ou visionné en streaming.
Pour l’escalier : en.wikipedia

Reference/Référence

  • Work Title/Titre de l’oeuvre : Potemkine
  • Author/Auteur : Serguei Eisenstein
  • Year/Année : 1925
  • Field/Domaine : Cinema / Cinéma
  • Type: Political Drama
  • Edition/Production : Jacob Bliokh
  • Language/Langue : Muet, Russe
  • Geographical location/localisation géographique : #Odessa,Ukraine
  • Flickr Set/Album:
  • Flickr Set/Expo: https://spacefiction.wordpress.com/machinerydispositifs/#materialisation
  • Kind of materialization/Type de matérialisation : Architecture (stairs)
  • Object/Objet : Placename, Nom de lieu
  • Character :
  • Author : Upton
  • Location in work/localisation dans l’œuvre :
  • Google Maps : Potemkine Stairs
  • Google StreetView :
  • Panoramio : Potemkine Stair
  • Geographical location/localisation géographique : #46.48888, 30.7425
  • Coordinates/Coordonnées : 46.48888, 30.7425
  • Remarks/Notes:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s