Tintin Locates the Unicorn / Tintin localise la Licorne

A systematic inventory of maps in The Adventures of Tintin has still to be be done, but, surprising though it might seem, the reporter and globetrotter does not use maps very often. Take just one example : the Red Rackham’s Treasure album, that Steven Spielberg is adapting for the cinema. No map is shown in the book, if we don’t count the globe at the very end of the album. The story is, nevertheless, fully geographical. When Haddock and Tintin ship out in search of Red Rackham’s treasure, they have two clues: a pair of geographic coordinates and a mysterious reference to « The Cross of the Eagle ». And their journey on the Sirius begins with a localization error.

Un inventaire systématique des cartes utilisées dans Les Aventures de Tintin reste à faire, mais, contrairement à ce que l’on pourrait attendre, le reporter et globe-trotter ne semble pas être un très grand utilisateur de cartes. Prenons l’exemple duTrésor de Rackham le Rouge, que Steven Spielberg est en train d’adapter pour le cinéma. Aucune carte n’est montrée dans l’album, si l’on excepte le globe terrestre à la fin. Pourtant, le récit de l’album est pleinement géographique. Quand Haddock et Tintin partent à la recherche du Trésor de Rackam le Rouge, ils ont deux indices : une paire de coordonnées géographiques, une référence à une mystérieuse Croix de l’Aigle. Et leur périple sur le Sirius commence par une erreur de localisation.

English Français Reference

English

Tintin finally understands that the coordinates provided by the ancestor of the Captain, the Knight of Hadoque, were calculated in reference to the Paris and not the Greenwich Meridian, which became the official international reference in October 1884, after a long French resistance for imposing the Paris Meridian. Knowing that the Paris Meridian is located 2 ° 20 ’16  » further east than the Greenwich Meridian, we see that the Island is located at 20° 37′ 42″ North latitude, 68 ° 31 ‘ 59  » West longitude. This episode is often used by teachers as a geometry exercise (one example here).

Nowadays we simply enter these coordinates into Google Maps (longitude as negative numbers, since we are located west of the Greenwich Meridian) and we observe that the wreck of the Unicorn is located near Saint-Domingue’s coast. If you have Google Earth on your computer, you can also use this kmz file, spiced up with a little surprise. Note that Hergé placed the island not far from the shoals of Navidad Bank, a place famous for its frequent shipwrecks.

This episode confirms the well-known fact that Hergé’s creation was a well-researched and a very documented process, at last since The Blue Lotus. But, despite this realistic dimension, location by geographic coordinates is only one aspect of space in Hergé’s work. Space has a more fundamental, more symbolic and less apparent role, that I will address in a further post.

See also this post about The Adventures of Jo, Zette and Jocko

Français

En effet, comme Tintin finit par le deviner, les coordonnées fournies par l’ancêtre du capitaine, le Chevalier de Hadoque, étaient calculées par rapport au Méridien de Paris et non par rapport à celui de Greenwich, qui n’est devenu référence officielle internationale qu’en octobre 1884, après une longue résistance française pour imposer le Méridien de Paris. Sachant que celui-ci est situé 2° 20′ 16″ plus à l’Est que le Méridien de Greenwich, on voit que l’ïle du Chevalier est située à 20° 37′ 42″ de latitude Nord et 68°31’59 » de longitude Ouest. Cet épisode tintinesque très connu a longtemps servi de référence pédagogique pour des exercices de géométrie (voir un exemple ici).

Il suffit aujourd’hui d’entrer ces coordonnées dans Google Maps (en passant la longitude en négatif, puisque nous sommes à l’ouest du Méridien de Greenwich) pour constater que l’épave de la Licorne se situe au large de Saint-Domingue (voir la position ici). Avec Google Earth, vous pouvez aussi utiliser ce fichier kmz, agrémenté d’une petite surprise. On remarquera qu’Hergé a pris soin de placer l’île non loin des hauts-fonds de Navidad Bank, lieu connu pour ses nombreux naufrages.

On vérifie avec ce dispositif le souci de réalisme et de rigueur documentaire qui caractérise le travail d’Hergé depuis Le Lotus bleu. Mais la localisation par les coordonnées géographiques n’est qu’un aspect de la dimensions spatiale de l’œuvre d’Hergé. L’espace y joue un rôle plus fondamental et symbolique, plus secret aussi, que j’aborderai dans un autre billet.

Consulter aussi ce billet à propos des Aventures de Jo, Zette et Jocko

Reference/Référence

  • Work Title/Titre de l’oeuvre : Le Trésor de Rackham le Rouge
  • Author/Auteur : Hergé
  • Year/Année : 1942-1943
  • Field/Domaine : Comics
  • Type :
  • Edition : Casterman
  • Language/Langue : Fr, En
    • Machinery/Dispositif : Geographic coordinate System
    • Location in work/localisation dans l’œuvre : pp. 22-24
    • Geographical location/localisation géographique : 20.630142,-68.532987
    • Remarks/remarques : Navidad Bank, dominican republic. 20°37′42″,-68°31’59 »

4 réflexions sur “Tintin Locates the Unicorn / Tintin localise la Licorne

  1. Pingback: Tintin and location by geographic coordinates | GeoGarage

  2. Pingback: The Eruption of Karamako / L’éruption du Karamako. Hergé « (e)space & fiction

  3. Trouvé sur le web : http://www.voyages-virtuels.eu/voyages/jeu/index.html
     »
    Voyages virtuels
    Jeux avec Google Earth
    Un quiz : Tintin, témoin du XX° siècle
    Hergé, dans ses albums, invente des pays (Syldavie, Khemed, San Theodoros…) en s’inspirant de lieux bien réels. Il s’inspire aussi de l’actualité de son époque pour témoigner d’un certain contexte politique.
    C’est ce contexte et ces lieux qu’il faudra retrouver à travers dix questions et trois réponses possibles à chaque fois.
    Des églises, des chateaux en 3 D, dix albums… pour tester vos connaissances sur Tintin et sur une partie de l’histoire du XX° siècle.
    Trente étapes à travers la France, le monde, et même la lune… avec Google Earth. »

  4. Un ajout à ce texte, suite à la consultation du très savant site d’un tintinologue distingué (http://www.free-tintin.net/details5.htm) repéré par Géogarage (http://blog.geogarage.com/2010/03/tintin-and-location-by-geographic.html). Le méridien en usage à l’époque du Chevalier de Hadoque était celui de l’île la plus occidentale des Canaries, l’île de Fer, et non le méridien de Paris qui n’a été utilisé qu’à partir de 1792 (http://fr.wikipedia.org/wiki/El_Hierro#Le_m.C3.A9ridien_de_l.27Ile_de_Feru XIXe)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s