Accueil > Comics/BD, Maps/Cartes, Spatial machineries/Dispositifs spatiaux > Asterix’s Album First Page Map/La carte de la première page d’Astérix

Asterix’s Album First Page Map/La carte de la première page d’Astérix

It is the fiftieth anniversary of Asterix, the main character of the comics books created by Uderzo and Gosciny. This is the occasion to  give a look at the very famous map that opens every Asterix’s album.  It represents Gaul occupied by the Romans with the famous small village still holding out against the invaders. The map’s hybrid nature is obvious. It combines three different graphic styles.

A l’occasion du cinquantenaire de la BD, revenons sur la fameuse carte qui ouvre chaque album d’Astérix, de Uderzo et Gosciny. Elle présente la Gaule occupée par les Romains et le fameux petit village gaulois résistant encore et toujours à l’envahisseur. Ultra-célèbre, son caractère hybride saute aux yeux. Elle combine habilement trois styles graphiques différents.

English Français Référence

English

By combining these graphical styles, the map articulates three different universes. First, the picture evokes obviously the traditional map of France that every French pupil found in the classroom in the ’50s and the ’60s. It includes all the traditional items with their usual graphic codes : names of countries, rivers, topography and bathymetry and even the traditional inset map used to present Paris and Ile-de-France region. Here, Paris is replaced by the famous Gallic village. The Roman symbol firmly stuck in the ground with it’s ominous shadow covering the Gaul has been drawn in a more realistic, style. The perspective view of the Gallic village with its smoking huts has adopted the cartoon style of the comics. In order to organize the circulation between the three design styles, Uderzo uses the magnifying glass. Drawn in a realistic style, the magnifying glass generates the inset map, while organizing the transition to the world of the fiction.

All the albums that Uderzo has created alone after Gosciny’s death in 1977 show that he is a poor scriptwriter. Anyway, he demonstrates with this map his high talent in design. The famous "mapping" magnifying glass is sometimes reused in the translations to regional languages (Creole and Picard by example). The magnifying glass has a new semiotic role in this situation . It does not open on the space of fiction but on a real geographical region, the Caribbean or the North of France. Note that it helps to anchor implicitly and symbolically these regions as a part of the whole, the territory of France.

Français

La première référence graphique est bien sûr la cartographie scolaire traditionnelle de la France et ses codes bien fixés: les toponymes, le réseau hydrographique, le relief et la bathymétrie dans leurs couleurs habituelles. Même le traditionnel carton présentant une zone grossie et donc à plus grande échelle est présent. D’habitude c’est Paris et sa Région, ici c’est le village gaulois. L’emblème romain fiché dans le sol relève lui du dessin réaliste avec son ombre menaçante portée sur la Gaule. Enfin, la vue en perspective du village gaulois aux huttes fumantes est déjà dans le style cartoonesque de la BD. On peut remarquer que c’est la loupe qui articule ces trois styles et ces deux espaces : réaliste, elle génère le carton cartographique tout en organisant la transition vers l’univers de la fiction. Au passage la loupe abolit aussi la convention cartographique en instaurant une continuité  entre la réalité et la carte, comme s’il suffisait de zoomer dans  la carte pour contempler le monde dans tous ses détails.  Le dispositif replace aussi le monde antique dans une géographie contemporaine, en instaurant l’anachronisme qui est une partie du sel de la BD.

Cette carte est un modèle d’équilibre dans sa manière d’articuler trois univers graphiques différents pour relier réalité et fiction. Si Uderzo est un piètre scénariste, comme l’ont invariablement démontré les albums désolants qu’il a signés en solo après la mort de Gosciny, c’est un dessinateur hors-pair.

NB: La célèbre loupe cartographique est parfois réutilisée dans l’univers dérivé des albums. Comme le montre cette page Web, elle est par exemple présente dans les éditions en créole et en picard des aventures du célèbre gaulois. Son rôle sémiologique est alors transformé. Elle n’ouvre pas sur l’espace de la fiction mais sur l’espace géographique de référence, les Antilles ou le Nord en l’occurrence. Remarquons qu’elle contribue ainsi à ancrer implicitement et symboliquement ces territoires dans l’hexagone métropolitain d’origine.

Reference/Référence

  • Work Title/Titre de l’œuvre : Asterix
  • Author/Auteur : Goscinny R., Uderzo A.
  • Year/Année : 1959
  • Field/Domaine : Comics/BD
  • Type :humor/humour
  • Edition : Dargaud (Fr)
  • Language/Langue : fr, en, de, …
  • Machinery/Dispositif : Map/Carte
  • Location in work/localisation dans l’œuvre : First page of each album
  • Geographical location/localisation géographique : France
About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 277 followers